Accueil > Sous les pavés.. > No More G8 !!

No More G8 !!

samedi 5 juillet 2008, par soph ki peu

A ! ANTI ANTI CAPITALISTA !!

Et c’est reparti pour un tour.. Le sommet du G8 ouvrira ses portes lundi.. La grande et onéreuse guignolade du G8 !!.. Au programme du George W. Bush (USA) Yasuo Fukuda ou Shinzo Abe (Japon) Angela Merkel (Allemagne) Nicolas Sarkozy (j’sais pas.. j’connais pas) Gordon Brown (England.. two points !) Sylvio Berlusconi (squadra azzura) Stephen Harper (Canada) et du Vladimir Poutine euh pardon.. Dmitri Medvedev (Russie pour ceux qui sauraient pas..)

Ce groupe de discussion et de partenariat économique de huit pays parmi les plus puissants économiquement du monde représente 61% de l’économie mondiale (pour le moment...) et se retrouve au bord de l’eau pour faire causette en décidant de ce qui est bon ou non pour le restant de la planète !! Les rois du monde j’vous dit !!

A chacune de leur petite sauterie entre grands de ce monde (Pauvre Angela.. ce qu’elle doit prendre !!) un contre sommet se tient également ; le contre G8 donc.. Organisé par des associations alter mondialistes (attac), anti-capitalistes , syndicales, écologiques (greenpeace). Il consiste en des conférences, concerts et manifestations.. L’an dernier il se tenait à Rostock.. Et nous y étions ! et fiers !
Bon.. Cette année Hokkaido ça fait un peu loin.. Mais le coeur y est ! Nul doute !

Une tite vidéo.. Histoire de comparer "nos" CRS..

Et surtout.. Je vous invite à lire cet appel.. Bien plus sérieux et complet que mes quelques lignes :

"Traduction de l’anglais par Betty VAINQUEUR & Andrée DURAND.

Appel pour la mobilisation anti-G8 en juillet 2008,
par No ! G8 Japon

En juillet 2008, les chefs des États qui monopolisent les deux tiers des richesses de la terre vont se rassembler au lac Toya à Hokkaido, au Japon. Bien que le Groupe des Huit n’ait aucune légitimité pour décider des affaires planétaires, ils se sont auto-proclamés dirigeants du monde. Ainsi le G8 a été le fer de lance de la mondialisation néo-libérale, alors que, dans un même temps, il provoquait l’accroissement de la pauvreté, de la violence, de la haine, de la ségrégation, et la destruction de l’environnement.

Au cours des années 1970, alors que le capitalisme mondial traversait une phase critique, le G8 a été créé pour établir un consensus parmi les États-nations impérialistes. Depuis, ce groupe est devenu la pierre angulaire de la mondialisation néo-libérale à laquelle nous sommes maintenant confrontés. Le « consensus » ne signifie rien d’autre que la nécessité de trouver les moyens les plus adaptés pour faire avancer la financiarisation mondiale, la privatisation, la commercialisation et la militarisation, tout en prétextant que ces processus sont pour le bien-être de tous.

Par le passé, le G8 a exprimé ses inquiétudes face aux violations des droits de l’homme et à la pauvreté. La Chancelière allemande, Angela Merkel, a souligné la nécessité d’une mondialisation à visage humain. Mais qui, justement, se livre à des violations des droits de l’homme sous prétexte de « lutte contre le terrorisme » ? Qui ruine l’éducation publique aux quatre coins du monde ? Qui privatise pratiquement toutes les ressources que possède encore l’humanité : la terre, l’eau et la nourriture, et profite de la pauvreté mondiale sans cesse grandissante ? Qui produit et exporte plus de 90 % de l’armement mondial ? En 2007, au sommet de Heiligendamm, un des thèmes principaux était la pauvreté en Afrique, mais ce qui à été proposé pour y remédier, de la manière la plus choquante qui soit, c’est la déréglementation des investissements en Afrique. Le G8 n’a eu de cesse de nous prouver, par son comportement, que même les droits de l’homme et la pauvreté ne sont qu’une occasion de plus pour le capitalisme de se livrer à des expropriations en tout genre.

Au Sommet du lac Toya en 2008, le thème principal sera les problèmes environnementaux. Quelle tromperie ! C’est le G8 qui détruit les ressources naturelles du monde (sans hésiter à recourir aux armes), et qui émet plus de 40 % du dioxyde de carbone à l’échelle mondiale, provoquant ainsi les changements climatiques. , premier ministre du Japon, qui accueille le sommet, a inventé un slogan creux : « Invitation aux merveilleuses étoiles ». Il propose en substance d’exporter des usines fabriquant de l’énergie nucléaire dans les pays en voie de développement : rien qui aille à l’encontre des intérêts capitalistes, rien qui oeuvre pour un véritable développement durable.

Nous allons rompre le silence. Nous n’avons pas l’intention de faire signer une pétition pour améliorer le G8 à travers des pourparlers. Par une action directe, nous allons demander l’annulation du sommet du lac Toya et le démembrement du G8.

Nous allons également exiger la liquidation immédiate de l’administration Abe au Japon, seul participant au G8 parmi les États asiatiques. Cette administration est en passe de faire pression pour faire adopter des réformes néo-libérales et pour un renforcement de la sécurité au sein de l’État japonais, tout en persistant à envoyer des troupes en Irak, ne faisant par là que suivre bêtement la stratégie américaine qui consiste à vouloir imposer son hégémonie militaire au monde entier. Parallèlement son objectif principal est de modifier la Constitution japonaise afin de donner leur pleine expression aux velléités impérialistes déjà anciennes du Japon. Ainsi, contrecarrer les ambitions de l’administration Abe n’est plus seulement un souci concernant le seul Japon, mais une nécessité absolue pour la lutte contre l’expansion néo-libérale et la militarisation de la région asiatique toute entière. Notre objectif d’annuler le G8 est inséparable de ces tâches régionales.

Nous faisons appel à vous tous qui luttez dans différentes parties du monde, et vous demandons de vous joindre à No ! G8 Japon en juillet 2008 au lac Toya à Hokkaido. Nous considérons que ce projet est une poursuite des luttes planétaires anti-G8, surtout celles qui sont coordonnées par le réseau Dissent ! Nous cherchons à lui ajouter une nouvelle phase en Extrême Orient. Organisons ensemble un réseau mondial aussi vaste que possible et offrons le spectacle d’une lutte incroyablement diversifiée, riche et puissante. Par ce moyen, faisons savoir au G8 qu’un monde totalement différent de celui que régissent les principes capitalistes, un monde basé sur les principes de l’autonomie, de la solidarité et des décisions prises par la base, est possible.

http://a.sanpal.co.jp/no-g8/

"

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?